• Histoire banale

    Une main qui te convient, et qui trace ton chemin, mais au bout, une autre qui la tient.

    La vie est belle loin des joueurs de cœur...

    Arrache-moi les ailes mais brûle ton orgueil,

    J'oublie de t'oublier

    Transforme-moi,

    Devenir ses mains pour retrouver ta peau,

    Être ses lèvres pour refondre sous les tiennes,

    Être ses yeux pour revoir briller les tiens,

    Être ses oreilles pour t'entendre dire je t'aime, je t'aime, je t'aime...AH!!

    Réveil brutal, rêve qui remballe ses illusions astrales.

    Souviens-toi amour, le lac aux étoiles

    Toi+moi, besoin de rien,

    Le spectacle d'une nuit filante annonçait finalement l'heure d'une fin imminente.

    La vie est belle loin des joueurs de cœur...

    Depuis quand m'as tu rendu mon cœur, je ne me sens plus vivre, j'étouffe,

    Je ne me souviens plus. Que fais-tu?

    Celle qui a pris ma place me rend de glace.

    Devenue spectatrice de mon propre rôle,

    Hélas,

    Je deviens lasse d'avoir encore pu croire que rien ne se casse.

    Hantée de toi, de nous.

    Tétanisée sur le canapé je me vois dépérir dans ton reflet.

    Je hante ces lieux ou tant de jours nous vécûmes heureux

    La vie est belle loin des joueurs de cœur...

    Pardonne ma colère, pardonne ma haine,

    Pardonne l'enfer dans lequel tu m'as plongée.

    Je t'aime et te hais. Aimer à la haine. Haïr l'amour?

    Etrange conclusion paradoxale d'une histoire banale

    Mais la vie est belle loin des joueurs de cœur...

    « Raison du voyage : Artiste.Silence de sourd! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :