• levée de rideau

    Dimanche dernier j'étais sur scène.

    Dimanche dernier j'étais sur scène, spectacle de ballets de l'école Danse & Cie de Noël Cadagiani...

    Dimanche dernier j'étais sur scène pour les 50 ans d'Amnesty international.

    Dimanche dernier j'étais sur scène, maladroite, pas tranquille, pas sûr de ce que mes pas allaient danser...Mais oui, dimanche dernier j'étais sur scène. La peur au ventre qui me tournait autour depuis la veille, j'attendais le bon stress mais rien à faire, le stress sans le bon est venu à ma rencontre...après 5ans d'absence sur le plateau, face au public...les pieds en souffrance sur un sol inconnu...répétition passée, j'ai réaprivoisé la scène doucement, un peu perdue dans la lumière des projecteurs...moi qui aime tant ça, moi qui vit pour ça...non, je n'y etais pas...je n'étais pas prête, "un coup pour rien" cette représentation, c'est ce qu'on se dira, avant le 25 juin...

    pause dejeuner, féculants je prendrais pour donner force à petit corps fébrile...Levé de rideau à 14h15...deriere le rideau les petits pas s'affolent, chacune travaillent ses pas, à pas de loup, louper serait dramatique...pour moi qui ne ressens toujours pas le bon de ce stress qui m'envahie...de l'autre côté discours interminable des représentants d'Amnesty...long, très long, trop long discours pour les contemporaines qui vont ouvrir le bal...des minutes qui s'utilisent du coup à répéter, encor et encor, pour mieux nourrir l'oubli des pas...levé de rideau, lumière...plus le choix, elle pense à joe...Faut y aller. La jambe tremble à toute vitesse, si elle pouvait se détacher de mon corps pour s'enfuire en courrant...mais l'instinct scènique est subitement venue m'accompagner...Danse, vas-y, juste danse...et donne autant que tu prends à cet instant...

    Spectacle 2011: Haiku

    Ballet d'ouverture: "à gauche est la vie, à droite se penche la mort, l'amour les relie"

    C'est une fois le spectacle fini que je découvre le titre de mon ballet sur un programme égaré...Sourire, le destin n'est pas si hasardeux...pincement au coeur, comme si ce ballet était fait pour elle, au moment où la vie côtoie la mort...l'amour les relie...

    "à gauche est la vie, à droite se penche la mort, l'amour les relie"...

     

    Accueil

    « Le serpent qui se mort la queuepremières réflexions d'un quart de siècle passé... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    mel13 Profil de mel13
    Jeudi 19 Mai 2011 à 20:40

    Whaouh... Comme elle est belle ma Chlolune sur ce fond rouge ,car c'est bien elle, cette frêle silhouette, non? Et le titre de ton spectacle, vraiment très beau, et oui, c'est une drôle de coïncidence: à gauche la vie, à droite la mort, et l'amour qui les relie... Très beau billet aussi: regrette de n'avoir pu te voir danser mais viendrai à celui de juin.

    2
    Hypathie
    Vendredi 20 Mai 2011 à 22:42

    Oui moi aussi je trouve qu'elle est bien belle la Chlolune dans cet océan de rouge, dans ce flux et reflux de mots aussi, qui dansent sous ses doigts...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :